Cigarette connectée : la cigarette électronique et intelligente


MAJ Le 6 avril 2016
Saluons l’arrivée d’un nouvel acteur prometteur dans la vape, et plus particulièrement la vape connectée : Enovap, un système de box tout en un avec gestion (à la volée) du taux de nicotine et réservoir antifuite.

Enovap gestion nicotine et anti fuite

MAJ Le 2 janvier 2014
En 2014, la cigarette électronique, comme nombre d’objets, devient connectée (ou intelligente). 3 projets emergent et devraient voir le jour courant 2014. Les français MyVaps, Smokio et l’anglais Sylversmoke. Ces 3 solutions communiquent au smartphone des informations liées à votre vapotage pour vous les retranscrire via une application de manière visuelle. L’idée est de vous automesurer (quantified-self) afin d’analyser puis moduler positivement votre comportement.

MyVaps-cigarette-connectee MyVaps n’est pas une cigarette connectée mais une solution qui connecte votre e-cigarette (celle que vous possédez déjà). La solution la plus pérenne (changement de batteries) et la plus économique.Dispo: 2ème semestre 2014 pour un prix autour de 60 EUR.
Le module connecté MyVaps
smokio-smart-cigarette Smokio est la première cigarette électronique connectée (sans fil) a être commercialisée. Problème de taille pour le vapoteur : la batterie limitée qu’il faut recharger (ou alors acheter 2 Smokio).Dispo: février 2014 à partir de 80 EUR.
sylversmoke-e-cig-connect Plus fine que ces concurrentes, la Sylversmoke brille par son design, mais elle pourrait manquer de hit (comme les cigarettes électronique jetables du même format). Niveau batterie, même défaut que la Smokio.Dispo: automne 2014 pour 90 EUR.

On finit le tour d’horizon de la smart cigarette, avec la société Smoke Watchers (markété sur le communautaire) et Kosmo (trés design à 119 EUR), 2 autres startup parisiennes qui développent une cigarette connectée. On peut vraiment dire qu’il y a une french touch de la cigarette connectée !
Le 20 septembre 2013, dernière modif le 19 avril 2014

La cigarette électronique

cigarette conectée électronique

De l’aveux même des principaux intéressés, la plupart des fumeurs, la cigarette électronique (qui devient en 2014 une cigarette connectée) est le meilleur substitut à la cigarette à ce jour. Un substitut qui peut être  nicotinique en compensant (en partie) le manque de nicotine, mais un substitut qui apporte aussi d’autres réponses à l’univers du fumeur :

  • Une nouvelle  gestuelle proche de la cigarette (similaire à la pipe).
  • Un « hit » dû à la contraction du larynx lors du passage du liquide chauffé et vaporisé. Une sensation de brûlure plébiscitée par les fumeurs liée principalement au taux de nicotine (et aussi à la puissance = courant x résistance).
  • De la fumée que l’on recrache à l’instar de la cigarette classique (propylène glycol ou glycérine végétale).
  • Un danger qui semble (jusqu’à preuve du contraire) écarté. La cigarette électronique (avec du liquide contrôlé)  ne contenant pas ou peu d’agents toxiques ou cancérigènes, et dans des proportions bien moindre que la cigarette classique qui  tue 1 fumeur sur 2.
  • Un budget mensuel en forte baisse.
  • Une sensation de santé retrouvée : retour du goût, meilleure résistance à l’effort, et les dangers liés à la cigarette qui s’éloignent (plus ou moins) et au fur et à mesure (AVC, risque de cancer des poumons, etc…).
  • Exit les odeurs de tabac froid et la gène de l’entourage. De plus les effets du vapotage « passif » sont négligeables

A contrario :

  • La prolifération d’arômes rajoute un nouveau plaisir qui, lié à la nicotine, n’est pas forcément bénéfique pour la personne en sevrage.
  • Beaucoup d’études démontrent un faible de danger de la cigarette électronique, d’autres appuient sur des dangers potentiels, mais aucune n’a suffisamment de recul pour se prononcer sur les réels dangers de son utilisation à long terme.
  • La cigarette électronique et son liquide avec nicotine entretient dans une certaine mesure l’addiction à la nicotine. Si cette dernière n’est pas mortelle, le danger éventuel serait de reprendre la cigarette. On peut fait l’analogie avec les boissons « light » qui entretiennent l’envie de sucré (toute proportion gardée).
  • Dans la cigarette électronique, contrairement aux autres substituts nicotiniques à usage médical, la nicotine est absorbée de manière irrégulière : avec des pics et des périodes de manque. Ce qui ne facilite pas, a priori, le sevrage. Dans la pratique, beaucoup de vapoteurs arrive à trouver leur « équilibre » après quelques temps. Un équilibre parfois excessif : les vapoteurs « totottes » qui vapotent toute la journée sont amenés à augmenter le taux de nicotine de leur liquide afin de calmer leurs ardeurs.
  • Mais le principal reproche que l’on peut émettre sur la cigarette électronique, c’est que l’on a très peu d’indications sur notre consommation réelle. Quelle est la quantité de nicotine qui pénètre dans notre corps (a priori moins qu’une cigarette classique)? Peut-on faire une correspondance avec les cigarettes classiques ? Comment se repérer ? Des réponses qu’une cigarette connectée peut apporter.

L’avis des vapoteurs en vidéo

Cigarette intelligente : vapoter et maitriser ?

cigarette intelligente connectée

Les prémices

Certaines cigarettes non connectées mais « dites intelligentes »  propose déja un compteur de vap. A chaque bouffée, le compteur s’incrémente : on a une indication  intéressante mais insuffisante sur notre réelle consommation de liquide. Le mod Evic propose quant à lui, via son cable USB et un logiciel, des courbes d’indications trop techniques pour le vapoteur lambda.

Comme un patch à la nicotine, la cigarette électronique peut se substituter (en partie) à la cigarette classique, en délivrant une dose de nicotine via les dosages du liquide. Si elle est bien plus agréable que le patch, elle est clairement beaucoup moins précise : on ne sait pas finalement pas trop si l’on consomme plus ou moins de nicotine qu’avant ? Ça correspond à combien de paquets de cigarettes (le comparo est impossible) ? Vapote-t-on beaucoup plus ? Est-on en sevrage ou augmente-t-on notre addiction ? La cigarette connectée peut apporter de vrais éléments de réponse via l’auto-mesure et ce que les anglosaxons appellent le quantified-self.

La cigarette connectée est intelligente

Une cigarette connectée au smartphone : la vrai Smart Cigarette

C’est bien en se connectant à son smartphone, à son ordinateur (ou son écran déporté) que la cigarette intelligente prend son sens. Les données journalières de vapote sont recueillies et analysées. Elle permet à tout fumeur de renseigner son profil, et de prendre conscience via des courbes (et d’autres éléments) des ses habitudes de vapoteur,  pour ensuite les corriger. C’est la cigarette connectée et l’avantage avéré du quantified-self.

La seule limite des systèmes actuels : le capteur. Mesurer la tension de la batterie, la résistance de l’atomiseur ou l’heure et la durée de chaques vapes nous donnent déjà beaucoup d’indications. Mais l’étape suivante serait de calculer par l’algorithme, avec d’autres capteurs ou d’autres sources la réelle fumée qui rentre dans notre corps.

Un sevrage intelligent

Le sevrage est facilité sur le long terme par l’analyse de nos habitudes. Le corps médical peut s’appuyer sur la cigarette électronique et ses données pour mieux comprendre son patient et son comportement : un véritable substitut à la cigarette pour un sevrage efficace !

Passer à la cigarette électronique, c’est un peu comme faire un régime alimentaire sans jamais se peser. Cela peut suffire pour certain, mais d’autres recherchent de la motivation par le résultat. Mais au delà de ça, il nous faut des données que l’on peut appréhender simplement. Des données, qui partagées (anonymement), font progresser la communauté. C’est l’Open Data pour mieux comprendre les comportements et trouver les meilleurs solutions. Libérer les capteurs et les données pour trouver de nouvelles solutions.

A lire également à propos de la cigarette connectée:

La cigarette électronique pour les nuls

Voilà une émission vidéo réalisée début 2013 (avec quelques erreurs) mais qui vous familiarisera avec l’univers de la cigarette électronique.